Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « Je relis Les Caractères, si claire est l’eau de ces bassins qu’il faut se pencher longtemps au-dessus pour en comprendre la profondeur » André Gide

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

La France vient à peine d’allouer la nationalité française à Daniel COHN-BENDIT, parlementaire européen. Un temps apatride, il avait choisi la nationalité allemande contre le service militaire… Voici quelques personnalités de la somme édifiante "DICTIONNAIRE DES ETRANGERS QUI ONT FAIT LA FRANCE" sous la direction de Pascal Ory (collaboration Marie-Claude Blanc-Chelard).

ZOLA Émile 1840/1902 : fils d’un immigré italien, naturalisé en 1862. Condisciple de Paul Cézanne à Aix en Provence. Son échec au baccalauréat le réduit aux emballages d’Hachette. Apprécié, promu à la publicité, étudiant la société de La Belle Époque avec sagacité (affinités socialistes), il s’introduira dans le milieu journalistique et littéraire. 1867, le succès de Thérèse Raquin ouvre la porte aux "Rougon-Maquart". Jusqu’au 13 janvier 1898 où L’Aurore publie sa fameuse lettre au président Félix Faure pour la défense de Dreyfus dont Clémenceau saisira le titre : J’accuse ! Malgré la haine et le procès,La France me remerciera un jour. Il meurt, avec sa femme, dans des conditions douteuses, sans connaître la Réhabilitation et Clémenceau le fera entrer au Zola.jpegPanthéon dès 1908 !

PICASSO Pablo (Blasco Ruiz) 1881/1973. 1940 demande la naturalisation alors qu’il séjournait en France depuis longtemps. Sans suite car suspect au point de vue national, son passé anarchiste ! 1945 Hommage aux espagnols morts pour la France (allusion à ceux de la 2ème D.B). Il ne postulera plus et refusera la légion d’honneur

REZVANI Serge : Téhéran 1928, père iranien et mère russe. En France très jeune … peintre et romancier, célèbre pour Le Tourbillon, chanson de « Jules et Jim » (F.Truffaut)… 

TORTONI Guiseppe, 1775 à Naples (Royaume des Deux Siciles), Paris 1847 ? Ouvre un café mondain qui attire hommes politiques et écrivains – Balzac et Stendhal le citent dans leurs romans…

LAVELLI Jorge, metteur en scène, 1932 à Buenos Aires (Argentine). Très vite tourné vers le théâtre (après l’économie). A Paris en 1960, sa mise en scène du Mariage de Witold de Gombrowicz remarqué par Michel Dort. Passage à la Comédie Française pour un féérique Songe d’une Nuit d’Eté (Shakespeare) et un mystique et épuré Polyeucte que n’aurait pas renié Corneille ! Naturalisé français en 1977, extraordinaire directeur Picasso.jpegdu Théâtre du Théâtre de La Coline (1987/96)

BERTHOLLET Claude Louis 1748/1822, Royaume de Piémont Sardaigne. Etudes de médecine. A Paris, il soigne le Régent, naturalisé en 1778. Chimiste et recteur de la manufacture royale des Gobelins. Introduit par Monge auprès de Bonaparte qui le couvrira d’honneurs mais le dirigera vers des activités artistiques. Collaborera avec Gay-Lussac et Arago à Polytechnique…

CHEN Qigang Shanghai (Chine) 1951, conservatoire de musique de Beijing, marqué par la Révolution Culturelle, reprend ses études en 1977 et autorisé à se rendre à Paris pour devenir l’élève d’Olivier Messiaen …

KANDINSKY Vassili, 1866 Moscou / 1944 à Neuilly (Seine). Allers et retours entre la Russie et l’Allemagne. Enseignant au Bauhaus (Walter Gropius directeur) qu’il quitte   à la fermeture par Hitler, 1933. Déchu de sa nationalité allemande acquise en 1927. Apatride,"Cet effet cosmopolite a un effet très – vraiment très ! – rassérénant après les épreuves que vous savez !". Il fréquente son neveu ALEXANDRE KOJEVE  et expose dans la galerie du grec Christian Zervos… Naturalisé grâce à Jean Cassou, André Dezarrois et Pierre Bruguière… 

JABẺS Edmond 1912 Le Caire (Empire Ottoman)/Paris 1991. Publie ses poèmes à Paris, 1935, ami de Max Jacob, André Gide, Philippe Soupault (1947 Nouvelle Revue Française). 1956, Nasser expulse les Juifs. Relégation qui s’ajoute au choc de la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi se posera la question de la judéité et de la littérature : L’écrit n’est pas un miroir. Ecrire c’est affronter un visage inconnu. Naturalisé en 1967 pour être exhibé à l’Exposition Universelle de Montréal. Jacques Derrida et Maurice Jabes.jpegBlanchot se réclameront de lui…

YAMGNANE Kofi, 1945 Togo (sous mandat français). Découvert par un missionnaire, études en France, ingénieur à l’équipement à Quimper et naturalisé en 1975. Conseiller municipal ayant reçu le plus de votes 1983, puis ministre d’Edith Cresson et Pierre Bérégovoy…

NOAILLES Anna-Élizabeth princesse Bibesco-Bassaraba de Brancovan (1876/1933). Née dans d’une famille noble à Paris, père roumain et mère grecque :"Éblouissante mais peu française. C’est une alouette levantine"J. Giraudoux. Le Tout-Paris s’empresse dans son salon à la Belle Époque tressant des lauriers à ses poèmes. 1904 elle crée le prix Vie Heureuse qui deviendra le Prix Femina

KRASUCKI Henri 1924 Pologne, 2003 Paris. Famille d’ouvriers juifs polonais vivant à Paris depuis 1920. Brillant élève au lycée Voltaire, il suit l’exemple paternel dans les jeunesses communistes pour passer vite à la Résistance des MOI, déporté à Auschwitz en 1943…

CHEDID Andrée (Saab) 1820, le Caire (Egypte sous protectorat britannique) / Paris 2011. Chrétienne maronite libanaise émigrée en Egypte (1860). Université américaine. Ayant déjà publié des poèmes, le couple est naturalisé en 1946. Influencée par René Char en particulier, écrit en français, incarnant ce lien entre Orient et Occident, la confiance en l’humain et l’interrogation sur l’altérité. 1976 prix Mallarmé, Prix Goncourt de la poésie en 2002. Mère de Louis Chedid et Grand-mère de Matthieu dit, « M », pour qui elle écrivit en 1999 Je dis aime

PELLERMAN Roger 1922 Varsovie, 2008 Paris. Parenté juive de langue yiddish, non Anna.jpegpratiquante, fréquente l’école publique, "Ils m’ont structuré, ils m’ont appris à analyser une pensée, éventuellement à la critiquer, ils ont fait de moi un citoyen libre capable de résister à toute pression idéologique". Ainsi a-t-il affronté l’errance de la guerre jusqu’à Auschwitz – Je n’ai jamais été déprimé je ne me suis jamais senti coupable d’avoir survécu. Pédiatre, la France lui doit une encyclopédie toujours rééditée, « La pédiatrie pratique » - P.P.P…  

KHADRA Yasmina, [Mohammed Moulessehoul] 1955, Algérie, alors française. Militaire jusqu’en 2000. La tempête meurtrière que connut l’Algérie nourrira ses romans policiers d’abord publiés sous un pseudonyme féminin…

SÉGUR comtesse de [Sophia Fedorovna Rostopchine] 1799, Saint-Pétersbourg/1874, Paris. On évoque Genghis Khan dans ses ancêtres : filleule du Tsar Paul 1er et fille du gouverneur de Moscou qui incendia la ville lors de l’invasion de Napoléon. Épouse Eugène de Ségur. Délaissée, elle sera la première à écrire pour des enfantsbien français

PITOËFF Georges et Ludmilla (de Smanoff) puis Sacha, metteur en scène et acteurs [Georges 1884, Géorgie, 1939 Suisse]. Arménien et russe à l’école Stanislavski, membre du fameux CARTEL (Charles Dullin, Louis Jouvet et Gaston Baty). Monte, en 1930, des sujets corrosifs : Les juifs de Tchirikoff et les Criminels de Ferdinand Bruckner interdite en Allemagne…

Delphine Desanges [ 1/ Zola - 2/ Picasso - 3/ Jabès - 4/ Noailles ]


Catégorie : ARTICLES - ACTUALITE
Page lue 1952 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !