Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes" évangile de Jean

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

LES PSAUMES: des cris traduits en écrits...

Dans l’Antiquité on  lisait le plus souvent à haute voix : ceux qui ciselaient ces poèmes composaient la musique pour s’accompagner à la « guitare » : ce mot vient-il de « cithare » (le « nebel » ou « kimor » biblique ?)
cf. psaume 137 :
« Assis au bord des fleuves à Babylone,
  nous  pleurions en évoquant Sion. (Jérusalem)santos-y-mayor-estudio-9b-2.jpg
  nous laissions nos guitares
  suspendues sur la rive… »
Les stances naïves et sincères du PSAUTIER proclament l’œuvre fabuleuse de Dieu pour son peuple : le passage de la Mer Rouge ou la victoire de David sur Goliath … « Psaume de David » ou « Moïse » ou « Salomon », nous appréhendons la spiritualité de ce peuple, au quotidien, de façon presque actuelle. (à noter qu'au XVIem siècle Clément MAROT, imitant Luther, les a traduit en vers)

Essayons de distinguer diverses émotions :
Émerveillement : le Ps 105 retrace l’histoire miraculeuse du peuple Juif, « Histoire de la fidélité de Dieu »
« Louez le Seigneur, dites bien haut qu’il est Dieu,
annoncez aux autres peuples ses exploits … »
Prières en groupe ou personnelles en forme de supplication : ce petit peuple monothéiste est entouré « d’ennemis » polythéistes et puissants (empires Assyrien ou Égyptien) aux sirènes desquels on cède parfois. Le mot « ennemi » peut surprend celui qui a retenu la parole de Jésus : « Aimez vos ennemis » !
Mais peu à peu le psalmiste qui requiert justice saisira ses propres responsabilités :

 
cierge.gif

Ps 3 : « …Si j’appelle le Seigneur à mon secours,
                     il me répond de la montagne qui lui est consacrée             
       Je me suis endormi dans la nuit ;
          au réveil je prends conscience que le Seigneur est mon appui.
Je n’ai plus peur des milliers de gens qui m’assaillent de tous côtés… »              
Ps 130 : « Du fond de ma détresse je t’appelle au secours Seigneur.
Écoute mon appel, sois attentif quand je te supplie… »
La recherche du pardon :
PS 32 : « Heureux celui que Dieu décharge de sa faute
Mais je t’ai avoué ma faute, je n’ai pas caché mes torts.
Je me suis dit : « je suis rebelle au Seigneur,
je dois le reconnaître devant lui. »
Et toi tu m’as déchargé de ma faut
e… »

    Beaucoup de remerciementsPS 66 :
    « Faites à Dieu une ovation, gens du monde entier…
                                             Venez voir ce que Dieu a fait ;
                                           pour les humains son exploit est impressionnant.
Il a mis la mer à sec…
il nous a fait enter dans la vie,
il nous a préservés des faux pas… ».
Et la louange universelle : 117
« Acclamez le Seigneur, vous toutes les nationsble-coquelicots.jpg                
chantez ses louanges, vous tous les peuples,
car sa bonté pour nous est la plus foret.
La fidélité du Seigneur est éternelle.
Alléluia, vive le Seigneur ! »
A l’idée de royauté on peut rattacher les hymnes pour SION :JÉRUSALEM car
ces psaumes étaient souvent égrenés lors du pèlerinage vers le temple de Dieu 99 :
 « le Seigneur est roi, les peuples tremblent.
Il a son trône au-dessus des chérubins, la terre chancelle.
Le Seigneur est grand à Sion…
- Oui le Seigneur est l’unique vrai Dieu… »
Enseigner indirect : LA LOI, psaume 25 :
« …Seigneur, fais-moi connaître le chemin à suivre.                
enseigne-moi à vivre comme tu le veux.
Que ta fidélité soit mon guide, instruis-moi,
car c’est toi le Dieu qui me sauve,
et je compte sur toi tous les jours.
Souviens-toi que depuis toujours, Seigneur,FleurSauvagesIntra.jpg
tu es un Dieu aimant et bon.
Ne pense plus à mes fautes de jeunesse,
ne pense plus à mes désobéissances ;
pense à moi plutôt dans ta générosité,
car tu es si bon, Seigneur… »

On pense à la gratification du Bien et du mal :
Psaume 37 :
« Ne t’irrite pas contre les gens malfaisants,
ne sois pas envieux de ceux qui font le mal :
ils se faneront vite comme l’herbe,
comme la verdure ils se dessécheront.
… Remets ta vie au Seigneur, compte sur lui,
et il fera le nécessaire… »

                                            Tu cherchais des mots pour la prière ? Les voici, ils y sont tous ! Le Psautier est au cœur de la bible comme un joyau dans son écrin. Méditation sur l’Amour entre un peuple et son Dieu – le peuple HÉBREU, de  "Promesse » en « Alliance », enrichit cet échange en ruptures et réconciliations.  Le premier mot est « Heureux et le dernier est « Alléluia » ! pourrait-on considérer ce recueil qui couvre des siècles comme un cheminement vers la prière inspiré par l’Esprit Saint ? prier un psaume c’est commencer par se taire, étape indispensable pour se l’approprier. On apprend à prier comme on apprend à marcher. Car la prière est la beauté de l’homme. Un itinéraire vers un discernement face au mal extérieur et intérieur tantôt justicier tantôt pacifié qui évoque les humbles – ceux qui savent s’abandonner, psaume 23 :
 « Le SEIGNEUR est mon berger,                                coucous-fleurs-sauvages-bleuets-img.jpg
je ne manquerai de rien.
il me met au repos dans les prés d’herbe fraîche,          
il me conduit au calme près de l’eau,
il ranime mes forces… »


Dans le Psautier toujours surplombe la conviction que Dieu, à la fin, récréera un monde de paix et de justice. Comment, alors que domine le crie au psaume 22 « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Pas de réponse avant  le NOUVEAU TESTAMENT qui illuminera tout à travers la Résurrection …

Anne-Flore Utielle
avec la complicité de "Pour lire la Bible" de J-P Bagot et J-Ch Dubs
"Prions avec les Psaumes" Daniel Bourguet ("LES VEILLEURS)

 


Catégorie : - POESIE
Page lue 96178 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !