Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes" évangile de Jean

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

photo_1273747754675-1-0.jpg   LA CRIM’

La criaillerie protestataire a ses limites et cède le pas à un « pêché mignon » - qui n’est plus un pêché, puisqu’il est mignon…

Donc, j’ai un « pêché mignon » : les « séries », policières ou autres UNIQUEMENT LES SERIES FRANCAISES !!!
Et en particulier « La Crim’ » d’autant qu’elle a été guillotinée par « l’audimat ». Qu’importent les téléspectateurs !!! Elle fut créée par Jeffrey Frohner et Martin Brossollet et diffusée du 11 juin 1999 au 31 mars 2006 sur France 2.
Une équipe de la brigade criminelle de Paris  mène  moult enquêtes au 36 Quai des Orfèvres. À la tête du groupe, le commandant Françoise Galliot (Clotilde de Bayser, épisodes 1-24), autoritaire et froide - en réalité fragile. Sous ses ordres, le capitaine Jean-Louis Scandella, son second, le commandant Michel Lemarchand, procédurier, le capitaine Paul Moreau, meilleur ami de Scandella, le lieutenant Alexandre Siskowski, le plus jeune parmi les hommes. Lieutenant Caroline Tessier (de la Ribaudière) (Agathe De La Boulaye), épisodes 1-13) jeune femme issue d'un milieu aristocratique et nouvelle recrue…

Au cours des saisons, l'équipe changera. En effet, Caroline Tessier se fera assassiner alors qu'elle avait commencé une relation amoureuse avec Scandella, le lieutenant Fabienne Berger la remplacera.. Puis Galliot décidera de se faire muter à la direction centrale pour pouvoir s'occuper plus de son neveu et filleul ainsi que de son bébé qui doit naître prochainement. Pour la remplacer, le commandant Hélène Vallon (Isabel Otero) - épisodes 25-54 - amie de longue date de Scandella avec qui elle va entretenir une liaison …
Parmi la foule des personnages : la belle Camille (Valérie Sibila), mais chut !
Aussitôt arrétée, la chaîne a reçu un abondant courrier des « fans ». Déçus, ! Au fil de 78 épisodes, nous nous étions attachés aux personnalités si tranchés interprétés par des acteurs expressément bien sélectionnés...
     C’était – on peine à l’écrire au passé, surtout à ses débuts, une « série », à juste titre, bien « française », non dans le sens « franchouillard » (et encore moins « beauf »), qu’on pourrait présumer inspirée par Alexandre Dumas. Des caractères bien trempés et très dissemblables les uns des autres.
D’abord, mon préféré, « le commandant » Michel Lemarchand, interprété par un Jean-François Garreaud grandiose et discret à la fois. Mystérieux à souhait, comme Athos dans « Les Trois Mousquetaires »…  Délicieuse touche « rétro » : ses nœuds papillon et ses imparfaits du subjonctif ; sensible aux louanges ! S’investit complètement dans son métier à cause d’une existence stérile en nirvana. Politesse assez guindée mais superbement humaine. Dans les derniers épisodes : délectable humour noir (ou macabre) : réparties avec Thomas Chabrol dans le rôle de Bruno Salinas, médecin légiste ! Lieutenant « Sisko » (Sikowsty) (Dominique Guillo) : comment résister au charme slave quand il est autant sensible  ? Capitaine Scandella (Didier Cauchy) dont la gouaille, si inventive se double d’une gentillesse désarmante ! Capitaine Paul Moreau (Teco Celio) :
un Porthos actuel tout à fait convenable !
  
  Fi des séries américaines ! je me flatte, avec la meilleure mauvaise foi du monde, de ne les avoir jamais regardées – tant pis pour la curiosité !

Quand on a des créateurs pour « Avocats et Associés », « Boulevard du Palais », « Nestor Burma » - et Guy Marchand, « Groupe Flag », « Eloïse Rome », « Quai n°1 », « Brigad », « Lyon, police spéciale ». Et enfin, pour couronner le tout,  le meilleur « Maigret » du monde en la personne de Bruno Cremer… et ce diamant : « Les Brigades du Tigre »…

Anne-Flore Urielle


Catégorie : - TELEVISION
Page lue 5508 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !