Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « Je relis Les Caractères, si claire est l’eau de ces bassins qu’il faut se pencher longtemps au-dessus pour en comprendre la profondeur » André Gide

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

NE M’APPELLE PAS ETRANGER !

A cause du sein maternel différent,

Ou parce que les contes de ton enfance

T’ont frappé dans une autre langue

Ne m’appelle pas étranger !

Ton blé est pareil à mon blé,

Ta main pareille à la mienne,

Ton feu pareil à mon feu,

Et tu m’appelles étranger !coquelicotsSeeparees.gif

Parce qu’un autre chemin m’a porté.

Parce que dans un autre peuple je suis né.

Parce que d’autres mers je connais.

Parce qu’un autre port, un jour, j’ai quitté.

Ils sont toujours pareils le mouchoirs de l’Adieu

Et les yeux mouillés de ceux que nous laissons.

Et pareilles aussi les prières et l’amour

de celle qui rêve au jour du retour.

Ne m’appelle pas étranger !

C’est le même cri que nous portons

et la même fatigue que nous traînons ;

Celle qui harasse l’homme depuis la nuit des temps,

Quand n’existaient nulles frontières,

Avant que n’arrivent ceux-là qui divisent et qui tuent.

Ceux-là qui volent, ceux-là qui mentent,

Ceux-là  qui vendent nos rêves,

Ceux-là, les inventeurs du mot : ETRANGER

Une Bonne Nouvelle, ça se partage 


Catégorie : - POESIE
Page lue 1833 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !